20e anniversaire du comité de jumelage
20e anniversaire du comité de jumelage

Bonn-Beuel – Mirecourt

20e anniversaire du comité de jumelage Beuel-Mirecourt

Une belle histoire pour l'amitié franco-allemande : le samedi 5 septembre 2020, le comité de jumelage Beuel-Mirecourt aurait fêté son 20e anniversaire et avait prévu avec ses amis français de belles festivités pour cette occasion. Mais comme tant d'autres manifestations, celles-ci ont du être annulée en raison de la pandémie. « Le comité de jumelage est une réussite incontestable », a déclaré Hans Lennarz, président honoraire du comité. « En tant que co-fondateur, je suis très fier de tout ce que nos membres ont réalisé au cours de toutes ces années pour soutenir l'amitié franco-allemande ! ». Depuis 1993, la ville de Mirecourt disposait déjà d'un Comité de jumelage qui a dynamisé le jumelage sous la présidence de Jean-Marie Bastien, décédé le 24 janvier 2020. C'est le chef de district de l'époque, Georg Fenninger, qui a proposé de créer un comité comparable à celui de Beuel. Ainsi le comité de jumelage Beuel-Mirecourt, composé de 42 membres, a été fondé le 5 septembre 2000. Hans Lennarz, qui s'occupait depuis longtemps du jumelage des deux villes à l'époque et qui avait une grande amitié pour Jean-Marie Bastien et sa famille, a été élu premier président du comité sur proposition de Fenninger. Dès le début, le comité ne s'est en aucun cas considéré comme un concurrent du bureau de l'administration du district. En effet, celui-ci est chargé de s'occuper du jumelage entre les villes comme indiqué dans la constitution municipale de Rhénanie-du-Nord-Westphalie (§ 37 Para. 1 GO NW), . « Notre travail vient compléter les activités de l'administration du district dans le cadre du jumelage », a souligné Klaus Ebert (Président 2013 - 2019), également membre fondateur depuis le début. Sous sa direction, une attention particulière a été accordée à l'intégration de ce jumelage dans le cadre européen. Tout comme sous son prédécesseur Lennarz, de nombreux voyages de comités ont été planifiés dans le but de préserver le souvenir du passé souvent cruel entre l'Allemagne et la France, mais aussi pour présenter le travail en faveur de la paix en Europe et le « fonctionnement de l'Europe ». « Nous comptons actuellement 190 membres. Nous les remercions ainsi que tous ceux qui ont soutenu le comité, pour leur engagement et leurs efforts inlassables », a déclaré Regina Haunhorst, première présidente du comité. « Nos membres vivent ce partenariat intensément et j'en connais beaucoup qui ont noués des contacts d'amitié avec des Mirecurtiens ». Nombreux sont ceux qui partagent leurs joies et leurs peines avec leurs amis français. Comme en janvier 2020, où il allait de soi qu'une délégation de onze Beueler se soit rendue aux funérailles de Jean-Marie Bastien. Une affaire de cœur. « C'est pourquoi le 5 septembre 2020 ne devrait pas se passer sans aucune activité du conseil », a déclaré Thomas Fricke, 1er vice-président du Comité. Ainsi, le conseil d'administration a décidé de mettre en ligne le tout nouveau site (https://beuel-mirecourt.eu/WP/) à compter du 5 septembre. « le site est plus moderne et plus confortable pour ses visiteurs », a expliqué M. Haunhorst. « Je suis sûr qu'il y en aura d'autres nouveautés dans les semaines à venir. Les photos des neuf dernières années les plus représentatives y seront également présentées ». Actuellement de nombreux membres du comité traduisent avec assuidité les textes en français. Ce qui permettra bientôt de pouvoir accéder à la page d'accueil en français tout en cliquant sur le lien avec le drapeau tricolore. Vingt ans de travail intensif en comité et 50 ans de jumelage de villes ont permis sensibiliser la population de Beuel sur ce partenariat franco-allemand. Tout ce qui appartient à Beuel trouve une place permanente dans le musée d'histoire locale. Ainsi, en réponse à la proposition de Hans Lennarz,directeur du musée, un coin y est désormais réservé pour présenter le jumelage de Beuel-Mirecourt et le comité de jumelage. En collaboration avec les membres du comité, Lennarz a conçu une vitrine et placé un panneau de Mirecourt devant un roll-up présentant de nombreuses photos des années passées. « Ce panneau a été offert en 1994 au président du district de Beuel, Hans Lennarz, par le maire de l'époque, Jacques Zimmermann », explique M. Haunhorst. « Il se trouvait sur la façade de l'hôtel de ville et a probablement été démonté lors de la restauration de celle-ci et rangé dans son sous-sol ». Elke Kiesel, responsable du jumelage au district, l'a trouvé là par hasard. Quelle chance ! Le maire du district, Guido Déus, et le chef du bureau de l'administration du district, Christian Siegberg, ont immédiatement décidé de remettre le panneau au musée d'histoire locale. « Nous célébrons donc le 20e anniversaire du comité en présentant une nouvelle page d'accueil et en créant un 'coin Mirecourt' dans le musée d'histoire locale », a conclu M. Haunhorst. « Bien sûr, nous espérons et souhaitons bientôt pouvoir revoir nos amis de Mirecourt à Beuel et qu'une fête aussi importante ne devra plus être célébrée aussi discrètement ».

Crédit photo: Sasha Haunhorst