Visioconférence entre Beuel et Mirecourt
Visioconférence entre Beuel et Mirecourt

Bonn-Beuel – Mirecourt

Retrouvailles avec Mirecourt

La Maire de Beuel, Lara Mohn et le Maire de Mirecourt, Yves Séjourné, ont répondu à l'invitation du Comité de Beuel et se sont rencontrés de manière virtuelle. Se dire bonjour et se sourire par écran interposé au lieu de se serrer dans les bras et de se faire la bise était une première pour le jumelage entre Beuel et Mirecourt et certainement pas un remplacement complet. « Mais les participants ont tous été convaincus que c'était un bon moyen de se retrouver pour discuter sur certaines questions », a confié Regina Haunhorst, présidente du comité de Beuel et organisatrice de cette réunion virtuelle. « Nous avons donc pu discuter avec nos collègues du comité de Mirecourt, et en particulier Bernard Schmitt et les deux maires ont eu l'occasion de se voir en personne ». En signe de reconnaissance, Lara Mohn a même salué son homologue en français. Ce geste a été très apprécié par les participants de Mirecourt. Tous deux ont témoigné de leurs expériences dans le jumelage et de moments particuliers. Séjourné, qui est Maire depuis 2014, a pu revenir sur de nombreux programmes officiels et festivités qui l'ont toujours impressionné et ému de par leur aspect chaleureux et leur conception.

Lara Mohn s'était déjà rendu à Mirecourt avec les scouts en tant qu'adolescente et en tant que princesse lavandière Lara I. En 2010, à la veille de la Weiberfastnacht, les amis franco-allemands avaient rendu hommage à la princesse et son équipe. En 2019, les deux maires ont célébré ensemble le 50e anniversaire du jumelage. Lors des festivités de Mirecourt, Lara était montée sur scène accompagnée du Comité des dames de Saint-Joseph pour interpréter un merveilleux sketch franco-allemand auquel « notre princesse Lucie » avait également participé.

Les idées de projets entre les deux villes, comme par exemple des projets environnementaux communs, n'étaient certes pas encore concrétisées, mais les premières étapes seront probablement étudiées par les jeunes et les jeunes adultes. A Mirecourt, un parlement des jeunes sera formé en septembre. Lara Mohn a suggéré que ses membres pourraient éventuellement développer et mettre en œuvre des actions communes avec les scouts de Beuel. Les événements communs de cette année, même à petite échelle, dépendront de la situation sanitaire.

À Mirecourt, on prépare la Fête de la musique qui devrait avoir lieu le 19 juin 2021 et on serait heureux d'y accueillir des invités de Beuel. « Il ne sera pas possible de l'organiser comme d'habitude cette année », a expliqué Elke Kiesel du bureau administratif du district de Beuel. « En l'état actuel des choses, le voyage de citoyens n'aura pas lieu et même les voyages d'affaires ne sont pas autorisés ». Du côté du comité, il est prévu de se rendre à Mirecourt avec une petite délégation. Thomas Fricke, 1er vice-président du comité de Beuel, a déjà commencé à réfléchir sur un tour à vélo avec quelques partenaires. Le président de l'association de randonnée l'Astragale de Mirecourt, Dominique Sartori, a signalé que les randonnées seront à nouveau effectuées en petits groupes sur place, tout en respectant les règles de distanciation et le port du masque. Helmut Dierks, représentant des randonneurs de Beuel, va continuer à finaliser ses préparatifs pour un week-end commun de randonnée prévu fin août, de sorte qu'il y a un espoir que cette belle rencontre puisse avoir lieu cette année. Le maire Yves Séjourné a suggéré qu'une petite délégation vienne à Beuel à la mi-septembre, de préférence pour le Pützchens Markt. Mais si celui-ci ne pouvait pas avoir lieu, une rencontre vituelle pourrait être envisagée, afin de faire en sorte que cette date traditionnelle de septembre soit pleine de vie.

Actuellement, les deux  municipalités et les deux comités de Mirecourt et Beuel participent à un projet virtuel de l'Institut français de Bonn, qui a invité différents comités de jumelage et municipalités. Il s'agit d'un état des lieux par différents groupes d'âge, par vidéo ou photos, au sujet de la qualité de vie, de la situation du logement, de la mobilité et des infrastructures. Le projet fait partie de la Semaine de l'Europe qui se tiendra début mai, et où il sera présenté dans le programme officiel de l'Institut français. Nous sommes impatients de découvrir le résultat et nous sommes heureux qu'un échange entre Beuel et Mirecourt puisse ainsi avoir lieu, même en période de pandémie !

Crédit photo: Regina Haunhorst