La chapelle double de Schwarz-Rheindorf
La chapelle double de Schwarz-Rheindorf

Bonn-Beuel – Mirecourt

Un film sur Beuel et Mirecourt

Dans le cadre d'un événement Zoom de l'Institut français Bonn « Ville, campagne, quelles aspirations ? », les comités de Beuel et Mirecourt ont présenté des impressions des deux villes. L'objectif de ce projet, qui s'est déroulé dans le cadre de la Semaine de l'Europe, était de découvrir les différences et/ou les similitudes entre la vie « à la campagne/petite ville et en ville » en France et en Allemagne. Les membres des comités de Mirecourt et de Beuel ainsi que les élèves du Kalkuhl-Gymnasium de Beuel (9e année) se sont mis au travail et ont réalisé de courtes séquences vidéo dans leurs lieux respectifs. Bernard Schmitt, président du comité à Mirecourt, a envoyé plus de 30 vidéos et a encouragé d'autres personnes à participer également au projet. Il n'était pas question de « se sentir exclu » ou oublié par la politique !

« À Mirecourt, tout est là », soulignent Wally et Colline, qui y vivent avec leur famille. Sebastian parle de ses nombreuses expériences avec le club de football de Mirecourt, grâce auxquelles il a rencontré de nombreuses nationalités et a participé à un échange avec le club SV Ennert. « Bien sûr on a besoin d'une voiture », nous dit Wally pendant l'émission, « sur le plan environnemental pas forcément optimal. En revanche, à Mirecourt, nous pouvons vivre dans une maison avec un grand jardin et avoir la nature au pas de notre porte. » La beauté du paysage et la possibilité de passer du temps dans la nature ont également joué un rôle important dans les vidéos réalisées par les jeunes. Pour Monika Willcke, professeur de français au Ernst-Kalkuhl-Gymnasium de Beuel, ce fut une expérience très particulière de voir avec quelle aisance ses élèves ont réalisé les vidéos. « En raison de la pandémie, nous avons eu très peu de cours en présentiel et la pratique de la langue étrangère a été quelque peu écourtée », raconte-t-elle.

« Pour la réalisation des vidéos, tous se sont efforcés de réfléchir à la meilleure façon de commenter chaque séquence en français. » Les jeunes et les habitants de Beuel ont fait une ou deux suggestions ou critiques sur des aspects existants et qui pourraient permettre d'améliorer la qualité de vie. Ils ont par exemple souhaité davantage de pistes cyclables, des trottoirs plus larges ou beaucoup plus de fleurs et de plantations aux ronds-points et dans les espaces publics. Le film, produit à partir de toutes les contributions, présente une vision colorée et animée de différentes disciplines. Ce qui a été particulièrement apprécié lors de l'événement en direct. Notre contribution a été complétée par une présentation de notre jumelage et son histoire, ainsi que des compte rendus rapides sur toutes les activités proposées par le comité ou l'arrondissement. Des présentations tout aussi variées et positives ont été faites par Neunkirchen-Seelscheid et Essarts-en-Bocage ainsi que par Siegburg et Nogent-sur-Marne. Le projet a été très divertissant et enrichissant pour tous, malgré le travail considérable qu'il a nécessité. « Cela nous a permis de garder le contact avec nos amis de Mirecourt et de retenir certains aspects », s'est réjouie Regina Haunhorst, présidente du comité de Beuel. « Les vidéos des jeunes de Beuel ont rendu l'ensemble du projet particulièrement varié et animé ! ». Le film réalisé à partir des nombreuses contributions, peut être vu sur le lien suivant : https://beuel-mirecourt.eu/WP/stadt-land-lust/.

Crédit photo: Regina Haunhorst