Avant-propos du Plénipotentiaire de la République fédérale d’Allemagne chargé des Affaires culturelles dans le cadre du Traité sur la coopération franco-allemande

L'amitié entre l'Allemagne et la France, le rapprochement réussi entre ces deux nations ennemies par le passé, constitue l'une des réussites politiques les plus importantes de ces 75 dernières années. Elle représente une chance immense dans notre histoire commune. Scellée en 1963 par le traité de l'Élysée, cette volonté d'entente a été renouvelée et adaptée aux défis actuels par le traité d'Aix-la-Chapelle en 2019.

Bien entendu, la stabilité et la consistance des relations particulières entre nos deux pays ne résident pas seulement dans les traités – les deux nommés plus haut, et d'autres. Les amitiés entre les citoyens et citoyennes, les activités diverses organisées par des associations au-delà des frontières et bien entendu aussi les jumelages entre les villes et communes des deux pays y contribuent tout autant. Ces derniers donnent un cadre aux amitiés et aux activités et garantissent des échanges réguliers. Nous nous rappelons volontiers que cette tradition a démarré avant même la signature du traité de l'Élysée en 1963 puisque déjà en 1950, soit cinq ans seulement après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Ludwigsburg et Montbéliard avaient ouvert avec succès le chemin de la réconciliation avec la création de leur jumelage.

Ces partenariats variés et intenses constituent jusqu'à aujourd'hui la base des relations culturelles et éducatives franco-allemandes, mais également de l'amitié franco-allemande dans son intégralité. Et je me réjouis que les comités français et allemand du Conseil des Communes et Régions d'Europe en collaboration avec l'Institut Franco-Allemand et avec le soutien du Fonds citoyen franco-allemand aient lancé la plateforme jumelage.eu. Avec cet outil, les communes, les associations de jumelages et les autres acteurs impliqués dans les relations franco-allemandes, ont la possibilité de présenter leurs projets et leurs activités, de s'inspirer des idées des autres et d'échanger.

L'amitié entre l'Allemagne et la France ne se conçoit pas comme une évidence, mais elle est le fruit de ceux et celles qui s'engagent dans ces relations et partenariats entre les institutions, citoyens et citoyennes des deux pays et qui donnent vie, jour après jour, aux relations franco-allemandes. Faisons de jumelage.eu un témoin vivant et inspirant de l'amitié franco-allemande.

Je vous remercie tous pour votre engagement !

Vive l'amitié franco-allemande !

Armin Laschet